Justin Bieber vs Justice : Acte 2

Pour ceux qui n’ont pas suivi l’histoire, Justin Bieber fait ENCORE la une des journaux. Non pas pour une des ses boulettes qu’il a tendance à enchaîner ces derniers temps, mais à cause de ses gardes du corps qu’il a du recruter dans une tribu de ninjas sauvages. Rappelez-vous, nous vous annoncions le 10 juin que Justin Bieber avait décidé de prendre du bon temps dans un bar de Hollywood, et qu’un de ses fans visiblement heureux de se trouver à quelques mètres seulement de la star avait décidé de garder un petit souvenir de cette rencontre fortuite en prenant une photo à l’aide de son téléphone.

D’ailleurs, alors que la star canadienne est en pause entre deux tournées, il en profite pour se faire recaler à l’entrée d’une boîte de nuit de Los Angeles. Le motif ? Justin Bieber n’a pas encore 21 ans. Celui qui chante Baby ne supportant pas qu’on lui dise qu’il en est un, a tout de même essayé de se faufiler par une autre entrée… Avant de se faire jeter, rouge de honte. Il ne reste plus qu’à retourner faire la fête à Calabasas avec tes amis fliqués, Justin… En effet, il s’avère que le chanteur de Baby ferait signer une certaine clause de confidentialité à ses invités, attestant qu’aucune information ne devait fuiter suite à la fête sous peine de poursuite judiciaire probable. L’adage « Ce qui se passe en soirée, reste en soirée » n’aura jamais coûté aussi cher. Toujours est-il que l’ingénu qui a essayé de prendre en photo Justin Bieber ne devait sûrement pas être au courant de cette fameuse clause de confidentialité, puisqu’il s’est retrouvé agressé par l’un des gardes du corps. Sympathique.

S’il avait su ce qui l’attendait par la suite, peut être que le jeune homme aurait demandé l’autorisation aux gardes du corps du chanteur canadien avant de prendre la dite photo. En effet, pas moins de quelques minutes après le « clic » déclenché par l’appareil, les bodyguards de Justin Bieber se sont rués vers la proie armée de son téléphone. Lorsqu’il s’agit de Justin Bieber et de ses soirées, cela devient tout de suite délicat.

Vexé, le photographe Jeffrey Binion a pris son courage à deux mains pour dénoncer une première fois le traitement qu’il a subi à cause des gardes du corps de Justin Bieber. Il remet le couvert en accusant cette fois directement le chanteur canadien. Selon le paparazzi, c’est en effet Justin Bieber qui aurait ordonné à ses bodyguards de le menacer avec une arme à feu. Dans sa version des faits, un des gardes aurait d’abord poussé le photographe contre un mur avant de diriger l’arme vers lui. Un pistolet bien caché dans son tee-shirt pour ne pas être vu avec, pendant que les autres bodyguards s’affairaient à supprimer les photos de la carte mémoire. Une menace qui aurait conduit le paparazzi Jeffrey Binion à des « blessures, malaises et crises d’angoisses« , le poussant à reporter plainte.

Ce jeune homme n’a pas été la seule victime de la tornade Bieber, qui en exalte autant qu’elle exaspère. Cette altercation avec un photographe est loin d’être la première. Il y a eu la fois où Justin Bieber s’en est pris à un paparazzi londonien, suivi du drame où un photographe aurait perdu la vie en essayant de prendre la star en photo. De plus, il y a peu, Justin Bieber s’était déjà défoulé sur un des paparazzis qui avait décidé de jouer avec les nerfs du chanteur canadien. À bout, Justin Bieber avait tout bonnement ordonné la suppression des photos de la carte mémoire du photographe… Qui n’a pas décidé d’en rester là.

justin-bieber-Believe-photoshoot-2012-justin-bieber-31177743-1348-1600

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s