Eminem : Deux heures de trop !

Le rappeur Eminem a évoqué son passé de toxicomane dans un documentaire intitulé How to make money selling drugs réalisé par Matthew Cooke.

Eminem a ainsi confié au réalisateur combien la drogue lui procurait du plaisir et faisait partie de son quotidien : « La première fois que j’ai pris de la Vicodine, non seulement tout est devenu doux autour de moi, mais en plus je ne ressentais plus aucune douleur. Je ne sais pas à quel moment ça a commencé à être un problème, je me souviens juste que je l’aimais de plus en plus ». 

Le rappeur ne réalisait pas qu’il était accro malgré les mises en garde de ses proches. Pour le rappeur, les personnes que l’on qualifiait de « drogués » étaient ceux qui prennent de l’héroïne ou encore du crack.

Eminem est même devenu accro aux prescriptions médicales, et s’est mis à faire des mélanges de médicaments, comme le « Xanax avec le Valium ». Ces dangereux mélanges l’ont conduit à être transporté aux urgences dans un état critique :

« Si on m’avait transporté à l’hôpital deux heures plus tard, je serais mort, mes organes ne fonctionnaient plus, mon foie, mes reins, tout » a ajouté le rappeur.

Seulement un mois après sa sortie de l’hôpital, Eminem a cru qu’il allait replonger et il était convaincu que son addiction aux drogues allait le tuer, mais ses filles ont été une réelle motivation pour lui :

« J’ai regardé mes enfants et je me suis dit que je devais être là pour elles ». Eminem a donc décidé d’effectuer une cure de désintoxication qui s’est révélée être « très épuisante ». 

A sa sortie, le rappeur a affirmé n’avoir pas dormi pendant trois semaines : « j’étais éveillé 24h sur 24 ». Eminem a dû réapprendre à parler et à retrouver sa motricité.

En 2011, le rappeur s’était déjà confié sur cette douloureuse période de sa vie dans une interview accordée au magazine Rolling Stones. Il racontait qu’il n’avait jamais bu une goutte d’alcool avant ses 20 ans. « Mais plus les concerts prenaient de l’importance, plus les fêtes en coulisse étaient démentes, plus il y avait de drogues ». Le rappeur racontait également que, lorsqu’il a commencé à se droguer« c’était juste pour le kiff » et il n’était pas accro : « j‘étais encore capable d’arrêter dès que la tournée s’achevait ». Mais son travail acharné a eu raison de lui, et seuls les médicaments le soulageaient :  « on bossait seize heures d’affilées sur le plateau et j’avais du mal à dormir. Un jour, quelqu’un m’a donné un Ambien et ça m’a assommé. C’était comme si je réalisais que j’en avais toujours eu besoin. Je m’en suis donc fait prescrire par un médecin ». C’est également le décès de son meilleur ami Proof, tué à la sortie d’un club en avril 2006, qui a véritablement fait sombrer Eminem.

Il avouait même prendre des médicaments pour se sentir « normal »et non être « défoncé ». Le rappeur prenait des quantités hallucinantes de médicaments : « j‘avoue qu’en une journée, je pouvais descendre entre quarante et soixante Valium. Et en plus du Vicodin… Peut-être vingt ou trente, je ne sais plus. Je prenais tellement de merdes. »

Après ces sombres années, Eminem avait fait son retour sur le devant de la scène en 2009 avec l’album Relapse, vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde. Désormais désintoxiqué, il a repris le micro, et se produira en concert au Stade de France le 22 août 2013.

 

recoveryapprovedcrop

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s